Visages Villages ...

Visages Villages …

… Ou comment routes de campagne et polaroids géants.

On ne présente plus Agnès Varda. Grande photographe, figure de proue de la Nouvelle Vague, réalisatrice, documentariste, compagne de Jacques Demy, cette vieille dame à l’allure champignognesque promène depuis plus de 80 ans un œil curieux et cordial sur le monde qui l’entoure.

On connaît un (tout petit) peu moins JR. De 50 ans son cadet, il n’est pas en reste concernant la curiosité et l’ouverture au monde. Photographe lui aussi, il trimballe son objectif un peu partout sur la planète et prend en photo la trombine de ses concitoyens, pour la coller ensuite dans des proportions démesurées sur les supports les plus improbables (des murs de favelas, les quais de Seine, le sol du Panthéon …) (Vous n’avez jamais vu à quoi ressemble son travail ? Alors, faites donc un petit tour par ici).

Je ne saurais trop vous dire comment, mais ces 2 là se croisent un jour.

image

Et parce qu’ils vont s’entendre comme larrons en foire, l’envie de travailler ensemble va rapidement faire son apparition. En mélangeant leurs expériences communes, en confrontant leurs souvenirs, Agnès Varda et JR vont travailler l’Image en sillonnant les routes de France dans le camion – photo, en allant à l’encontre de leurs contemporains (et accessoirement en leur tirant le portrait).

image

De ces rencontres parfois inopinées, parfois partant d’une envie précise, naissent de joyeux moments de partage, de création, de grande émotion, de vie tout simplement.

Rythmé par la musique de Mathieu Chedid, Visages Villages s’égrène au fil des chemins et des voix off des 2 trublions. C’est drôlement mais alors drôlement joyeux (JR prenant un malin plaisir à taquiner Agnès Varda dès qu’il en a l’occasion, tandis que celle – ci tente de lui faire quitter son sempiternel chapeau et ses lunettes noires), la bienveillance est à chaque coin de rue, le plaisir de la rencontre et de l’échange à chaque détour de coteau.

image

Pas une seconde on ne souhaite que le voyage s’achève, à vrai dire on aimerait bien qu’Agnès et JR nous emportent au fond de leur poche (on saurait se faire tout petit et trèèèèèès discret promis !) aussi longtemps que possible.

En vous remerciant.

Pierrette Tchernio

image

En salle depuis le 28 juin, ne le manquez pas !!